Personnels de direction  
 
 

Personnels de direction, l’ouverture de négociations suite à notre courrier au ministre

Les chiffres sont tombés, la CFDT devient le 1er syndicat de France. Déjà en tête dans le privé depuis mai 2017, elle est devenue, lors des élections professionnelles dans la fonction publique, première organisation syndicale, tous secteurs confondus.

Pour l’ensemble des personnels, le Sgen-CFDT, poursuit sa progression et plus particulièrement pour les personnels de direction qui par une confiance croissante et sans cesse renouvelée voient leur siège conservé en CAPN et par là même,  une présence renforcée dans toutes les académies de France et des outres-mers. Merci une nouvelle fois à toutes et tous de nous permettre de porter dans tous nos territoires, une autre vision de notre métier au service d’une école émancipatrice et porteuse de valeurs fraternelles.

Personnels de direction, l’ouverture de négociations suite à notre courrier au ministre

Suite à notre initiative forte en CAPN et des actions conjointes qui s’en sont suivies le ministère nous a reçus en groupe de travail le 24 janvier 2019 pour nous signifier l’ouverture de discussions sur l’évolution et la reconnaissance de notre métier.

La rencontre à la DGRH a permis aux personnels de direction Sgen-CFDT de réaffirmer entre autre la nécessité de rouvrir des discussions sur notre métier.  Ainsi, nos revendications ont portées tant sur l’attractivité du métier, la situation des adjoints, des faisants-fonction, la revalorisation de notre régime indemnitaire que sur la nécessaire augmentation du nombre de promus à la Hors Classe.

Le Sgen-CFDT revendique une NBI pour les adjoints et  la disparition des catégories d’établissements 1 et 2 qui privent les personnels de direction d’une bonification indiciaire

Face à une écoute attentive, nous avons évoqué la disparité des divers territoires et les conditions dégradées d’exercice, en particulier des établissements de petites catégories. En effet, la catégorie des établissements n’est pas le reflet du travail réel qui y est effectué.  Ainsi, elle doit prendre en compte la réalité des terrains d’exercice et des nombreuses misions et tâches incompressibles s’y afférant.

Nous avons demandé que soit revue l’IF2R tant sur sa part fixe bien trop faible que sur sa part modulable qui ne reflète en rien le travail effectué et dont le rythme n’est pas adapté.

Nous avons évoqué la non mise en place du Compte Epargne Temps dans la plupart des académies et demandé que soit rappelée la réglementation et l’obligation de sa mise en oeuvre sur l’ensemble des territoires.

Sur le taux de passage à la Hors Classe, nous avons insisté sur la nécessité de le préparer bien en amont avec Bercy, qu’il soit bien ajusté au vivier important de promouvables et non fixe ce qui n’aurait aucun sens.

Enfin, nous avons porté à la connaissance du ministère l’existence de la charte de 2007 dont les éléments doivent être revus et reliés au référentiel métier qui doit lui aussi s’ajuster aux nombreuses nouvelles missions portées par la profession.

Le ministère nous a assuré avoir entendu nos revendications et propositions, qu’une attention particulière était portée à notre corps et assuré de son soutien, conscient de l’importance de notre rôle dans la mise en place des nombreuses réformes actuelles. Le Sgen-CFDT attend et continuera à peser pour que ces déclarations d’intention concrétisent dans les faits.

D’autres rencontres auront lieux au printemps, un calendrier a été fixé.

Les personnels de direction Sgen-CFDT seront présents et vigilants sur les mesures proposées en terme d’amélioration de nos conditions de travail et de reconnaissance  de nos missions.


Sgen + : le service d’info et de suivi de carrière du Sgen-CFDT

Adhérez au Sgen-CFDT !

Les syndicats de la CFDT vivent des cotisations des adhérents afin d'en assurer le fonctionnement démocratique.

Sgen-CFDT Nord Pas-de-Calais | 145 rue des Stations | 59000 Lille

Si vous souhaitez vous désabonner de la newsletter, cliquez ici

Dispense CNIL : Dispense n°7 - Délibération n°2006-138 du 9 mai 2006 décidant de la dispense de déclaration des traitements constitués à des fins d'information ou de communication externe. (J.O. n°128 du 3 juin 2006)