Comprendre le fonctionnement du mouvement intra dans l'académie de Lille

La réunion du comité plénier du dialogue social européen sectoriel de l’éducation du 23 novembre a notamment mis une nouvelle fois en évidence que le problème de l’attractivité du métier enseignant était une question qui préoccupe non seulement la France mais aussi tous les pays de l’Union européenne. Un défi majeur pour le dialogue social doit bien être de « remédier aux pénuries de recrutement dans l’éducation en transformant la profession d’enseignant sur une base de professionnalisme, d’aspiration, de travail d’équipe, et d’opportunités de carrière », pour reprendre les propos du Comité Syndical Européen de l’Éducation (CSEE).

L’année de stage est une année importante et parfois semée d’embûches.

C’est pour cette raison que le Sgen CFDT conseille aux stagiaires de ne pas rester seuls et de se faire aider.

Vous trouverez ci-dessous quelques points importants à ne pas négliger.

Nos militants sont à votre disposition si vous avez d’autres questions.

Connaitre ses missions, apprendre à gérer une classe, comprendre le fonctionnement de l’établissement ou de l’école, prendre ses repères… Alors que des débuts réussis sont essentiels pour le bon fonctionnement du service public d’éducation, le bienêtre au travail et la satisfaction de tous, que constate-ton ? Parfois du dépit, de la désillusion, souvent un sentiment d’abandon.

Comment repenser la formation l’accueil et l’accompagnement des personnels vers leur professionnalisation, leur autonomie et leur bienêtre ?

Un dossier réalisé par Laurent Alexandre, Alain Candau, Jean-Luc Évrard, Françoise Lambert, Élisabeth Ritzenthaler et Alexis Torchet. D’après le dossier initialement publié dans le magazine Profession Éducation du Sgen-CFDT n°253 – avril-mai 2017

Alors que l’échéance de l’élection présidentielle approche, le Sgen-CFDT a adressé aux candidats (sauf à celle du Front national) ses attentes et ses propositions pour les services publics d’éducation, d’enseignement supérieur et de recherche, de l’enseignement agricole public, de la jeunesse et des sports, et pour les personnels qui y œuvrent. Ce dossier parait dans Profession Éducation, le mensuel du Sgen-CFDT, n° 252 (avril 2017).

Voir aussi le Dossier de Presse adressé aux candidats

La création des écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ÉSPÉ), prévue par la loi d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République du 8 juillet 2013, a entériné la revendication du Sgen-CFDT qu’enseigner est un métier qui s’apprend dans le cadre d’une formation universitaire. Le dispositif de formation actuellement mis en œuvre dans les ÉSPÉ au sein des masters « métiers de l’enseignement, de l’éducation et de la formation » (MEEF) nécessite d’être stabilisé et renforcé. L’architecture et le cahier des charges de la formation et du recrutement des enseignant·es et des personnels d’éducation doivent être repensés.

Souvent considéré comme trop à distance des salariés ou pas assez en prise avec les évolutions du monde professionnel, le syndicalisme essuie aujourd’hui des critiques. Certains, désabusés ou désorientés, doutent même de son intérêt, voire de sa légitimité. Quoique ce sentiment semble injuste à celles et ceux qui donnent de leur temps pour l’action collective, il doit être entendu et interrogé.

À l’heure d’une démocratie malmenée dont, surtout, on attend plus, les salariés veulent-ils vraiment moins d’élus pour les représenter, ou aspirent-ils à un modèle syndical rénové ? Quelles sont alors les voies pour réconcilier les personnels avec le syndicalisme ?

Réinventer l’action syndicale, avec les outils d’aujourd’hui, et les nouvelles aspirations, c’est se battre pour la liberté de demain.

Dossier réalisé par Pierre-Marie Rochard et Frédéric Sève – Publication originale dans le mensuel de la fédération Sgen-CFDT – Profession Éducation – N° 250 – janvier 2017

Lire aussi le premier éditorial de 2017 de Catherine Nave-Bekhti et toute la commission exécutive, « Ne jamais renoncer à notre engagement commun ».

PPCR est l’abréviation qui résume plus d’une année de négociations consacrées aux « Parcours Professionnels, Carrières et Rémunérations » des fonctionnaires. Il concerne l’ensemble de la Fonction Publique (d’État, Territoriale et Hospitalière).

Nous mettrons petit à petit dans ce dossier les principaux textes qui régissent nos conditions de travail dans le second degré.

Ils seront souvent accompagnés d’explications permettant de mieux cerner les problématiques rencontrées.

Pour la CFDT, la transition numérique bouleverse nos façons de produire, d’échanger et de nous déplacer. Elle modifie les relations de travail, entre entreprises comme entre les usagers avec les administrations. Elle pose des questions nouvelles à l’organisation de notre système de protection sociale. Les bouleversements à l’œuvre, les points d’attention et les régulations qu’il nous faut inventer sont nombreux *. Ils concernent évidemment, aussi, l’École, et dans ce cadre, les enjeux scolaires sont, plus que jamais, des enjeux sociaux.

Face à la profusion des questionnements que suscite la société en réseaux, ce dossier prend le parti de cibler quelques aspects du numérique éducatif : relation école/famille, nouvelles pratiques pédagogiques, lutte contre l’illettrisme numérique, évolution des environnements de travail…

Dossier initialement paru dans le mensuel du Sgen-CFDT – Profession Éducation du Sgen-CFDT n°249 – Novembre 2016 – coordination par Alexis Torchet et réalisation par Christophe Bonnet, Adrien Ettwiller, Isabelle Lacaton, Françoise Lambert, Nathalie Noël, Daniel Pers, Delphine Roger et Guillaume Touzé.

*« La transition numérique est devant nous », par Alexis Masse, pour CFDT cadres.