Les derniers revirements en matière de gestion de l’épidémie placent une fois de plus les personnels dans une situation impossible, en proie à des injonctions contradictoires et au décalage entre la communication ministérielle et la réalité.

Sandrine SOUAL exerce au Lycée Professionnel Jehan Duperrier à Saint-Médard-en-Jalles dans la métropole bordelaise. Elle évoque son travail pendant le confinement et la préparation de la reprise.

Olivier HENRY exerce son métier à la cité scolaire Laure Gatet de Périgueux, il nous livre son constat, ses réflexions sur la période écoulée et celle à venir.

Chrystel DOUIS exerce au collège Rosa Bonheur de Bruges, proche de Bordeaux, elle nous livre ses analyses sur la période de confinement et sur les périodes à venir…

Le rectorat nous a transmis cette semaine les dates des prochaines CAPA et groupes de travail. Ils se tiendront toutes à distance, et à effectif réduit. Les déclarations seront transmises 48 h avant.

Les lycées vont rouvrir au mieux à partir du 1er juin. Plus encore qu’en collège et à l’Ecole, le lycée accueille des publics variés pour des missions pédagogiques multiples. Quel sens peut-on alors donner à cette réouverture ?

Pas de réouverture à marche forcée. Priorité à la santé et à la sécurité des élèves et des adultes. Un travail collectif préparatoire et la réunion des instances des établissements sont indispensables. L’organisation doit respecter les droits des personnels et avoir de sens éducatif et pédagogique.

Après les précédents articles portant sur les résultats de notre enquête, voici les revendications ! Parmi celles-ci certaines reviennent de manière récurrente. Éclairage sur les attentes exprimées dans vos réponses.