Les derniers revirements en matière de gestion de l’épidémie placent une fois de plus les personnels dans une situation impossible, en proie à des injonctions contradictoires et au décalage entre la communication ministérielle et la réalité.

Suite à la situation sanitaire exceptionnelle ayant conduit à la fermeture de tous les lycées, l’annonce assez rapide de la délivrance du bac en contrôle continu semblait la moins mauvaise des solutions pour faire face à la crise.

Le 13 avril, le président de la République annonçait une réouverture progressive des écoles et établissements scolaires à partir du 11 mai. Dans le contexte épidémique, c’est un défi qui exige des garanties préalables indispensables pour assurer la santé et la sécurité des personnels et des élèves.

Oral du bac de français : le positionnement du Sgen-CFDT et de la Fep-CFDT pour une fin d’année sereine.

Un directeur d’école maternelle en région parisienne dresse un bilan des deux premières semaines de confinement : le travail au quotidien, les retours positifs des parents… mais aussi les demandes ubuesques du recteur.